HYPNOSES PRATIQUÉES

Hypnose Humaniste

L’hypnose humaniste est une approche très différente de l’hypnose Ericksonienne, Elle permet de générer un état que j’appelle « d’hyper-conscience », un éveil à ce qui constitue notre environnement et au lien qui nous unit à lui. C’est une sorte de porte ouverte vers sa Conscience. C’est établir un lien vers son être supérieur, une ouverture de conscience, ce qui permet d’avoir une approche, une vision de soi sous un angle nouveau et plus universel.

L’hypnose Humaniste impose une règle d’or : pas de suggestion, de la part du thérapeute. Ce qui impose de sa part un travail commun avec le sujet. L’hypnose sèche (absence de parole de la part du thérapeute) est d’ailleurs fréquemment utilisée pour permettre au patient de faire son « travail » selon sa propre perception.

Parce qu’elle exacerbe les sens et les fonctions cognitives de la personne, Olivier Lockert dans son, livre (L’hypnose Humanisme) parle « d’état de conscience augmentée », ce qui définit assez bien cette hypnose. Voilà en ce qu’est l’hypnose humaniste en un bref résumé. Car cette hypnose est bien plus riche que cela et son champ est particulièrement vaste.
J’utilise principalement ce type d’hypnose pour :

  • Le travail sur la confiance et l’estime de soi.
  • Trouver sa voie dans la vie.
  • Les troubles liés au stress.
  • Le travail sur le traumatisme.
  • Le travail sur la dépression, la déprime.
  • Le travail sur la bipolarité.

 

Hypnose Analytique

L’hypnose analytique qui est également appelée Hypnoanalyse, est l’association de l’hypnose Ericksonienne et de la psychanalyse. Elle puise dans les différents courants de la psychanalyse (principalement Freud ou Jung) la plupart de ses bases.
Cette hypnose se différencie des autres par sa profondeur et sa durée. Son action vise les désordres physiologiques et comportementaux ainsi que sur les causes qui les ont rendus possibles. La personne seule identifie et interprète, tout en s’appuyant sur son histoire, revisite son passé au travers des mémoires refoulées, des rêves, des souvenirs.
Cette méthode connait un intérêt grandissant en France, vraisemblablement lié à l’ouverture d’esprit qui se généralise en Europe pour ce qui concerne la psychanalyse.
En résumé je dirais que l’humain naît « heureux » que le bonheur est en nous et qu’il n’y a rien à rajouter  mais qu’il faut juste enlever ce qui, au cours de notre vie, vient nous éloigner du bonheur.

J’utilise principalement ce type d’hypnose pour :

  • Conflits non résolus de l’enfance.
  • Certains troubles comportementaux.

 

Hypnose Ericksonienne

Cette hypnose tire son nom de son inventeur, Milton Erickson (1901 – 1980), elle est également dénommée « nouvelle hypnose ». Elle prend en compte l'être humain dans tous ces aspects. Il n’y a ni jugement, ni critique et encore moins de conseil et de mon point de vue j’ajouterai « en s’affranchissant des convenances ».

C’est une hypnose très « souple » qui permet d’adapter, de moduler la thérapie de manière à correspondre exactement à la personne, à sa manière d’entendre et de comprendre les choses. Elle permet de créer un climat particulièrement propice à un travail en profondeur tout en respectant l’harmonie de la personne. A la différence de l'hypnose traditionnelle, qui repose sur un langage dirigé est autoritaire intimant un ordre, l'hypnose éricksonienne place le sujet dans un état dit « de conscience modifié » qui permet au thérapeute d'accéder à l’inconscient du sujet en douceur.

Particulièrement centrée sur la personne, l'hypnose éricksonienne utilise la dissociation entre le conscient et l’inconscient, la métaphore et un langage confusionnant et s’appuie en grande partie sur la programmation neuro-linguistique (PNL). Mais les « outils » utilisés ne s’arrêtent pas à cette liste, il faut en ajouter bien d’autres dont notamment le Milton langage. Lors de l’utilisation de celui-ci, le thérapeute utilise délibérément un langage évasif, vaporeux, imprécis afin de laisser au sujet d’apporter aux mots le sens qui lui convient. Au cours de la séance le thérapeute intervient uniquement pour guider le sujet, laissant le soin à son inconscient d’effectuer le « travail ». Cela peut paraitre simple et sans effort mais la réussite d’une thérapie impose une démarche volontaire et active de la part du sujet. C’est la raison pour laquelle chaque patient nécessite une approche individuelle et unique de son problème.

Personnellement je ne suis pas un puriste de l’hypnose Ericksonienne et il est fréquent que j’utilise cette technique mêlée à une autre. A mon sens ce qui importe c’est d’atteindre l’objectif fixé avec le sujet de la manière la plus douce et la plus en harmonie avec ce qu’elle est profondément.

L’hypnose Ericksonienne prend en compte l'être humain dans tous ces aspects. Il n’y a ni jugement, ni critique et encore moins de conseil tout en s’affranchissement des convenances.
J’utilise principalement ce type d’hypnose pour :

  • Les troubles anxieux, angoisse, stress.
  • Les troubles des conduites alimentaires (TCA).
  • Les troubles du sommeil.
  • Les troubles psychosomatiques.
  • Les phobies (animal, scolaire, des lieux, médicale, dentaire, Bélonéphobie phobie des aiguilles, etc…).
  • Les préparations aux examens.
  • Le travail sur le deuil (décès, fin d’une relation).
  • Le travail sur les états dépressifs, la déprime.
  • Le travail sur le bruxisme (grincement des dents).
  • Le travail sur les allergies.
  • Le travail sur les dépendances et addictions (cigarettes, alcool etc…)
  • Le travail sur les acouphènes.
  • Le travail sur le lâché prise.
  • Le travail sur la confiance en soi, la restauration de valeurs.
  • Le traitement de la douleur (relaxation malgré la douleur, soulagement…)
  • Le travail sur la fibromyalgie.
  • La Peur de vivre une intervention chirurgicale.
  • L’accompagnement de la femme enceinte (accoucher dans le confort)
  • L’incontinence adulte.

Pour les enfants à partir de 5 ans et sous certaines conditions

  • la succion du pouce.
  • L’énurésie (jusqu’à 13 ans environ)
  • Les angoisses et le stress.
  • Le syndrome de Gilles de la Tourette.

D’autre thérapie sont également possible pour l’enfant, n’hésitez pas me contacter pour en parler ensemble.